Vers dans les selles du chien : des parasites intestinaux à risque pour la santé du chien

Vers dans les selles du chien : des parasites intestinaux à risque pour la santé du chien

Les propriétaires de chiens sont souvent confrontés à un problème délicat : la présence de vers intestinaux dans les selles du chien. Si cette situation peut sembler bénigne de prime abord, elle ne doit pas être prise à la légère. Les vers parasites peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé du chien.

Cet article fait le point sur les différents types de vers parasites du chien, leurs modes de transmission et les symptômes révélateurs. Nous détaillerons également les moyens de s'en prémunir par la prévention et le traitement anthelminthique adapté, sous la supervision d'un vétérinaire.

 

Découvrez notre produit naturel contre les parasites intestinaux

 

Quelles sont les différents types de vers ?

Les vers ronds, comme les ascaris, sont parmi les parasites les plus courants chez les chiens et les chiots. Ces parasites intestinaux se présentent sous diverses formes, chacune ayant ses propres caractéristiques et impacts sur la santé de votre animal.

 

Ascarides (vers ronds)

 

 

Ces vers parasites, pouvant atteindre jusqu'à 18 cm de long, sont particulièrement fréquents chez les chiots. La transmission peut se faire de la mère au chiot durant la gestation. Une forte infestation d'ascarides peut provoquer un ventre ballonné chez le jeune chien. Les larves de ces vers peuvent migrer dans divers organes, causant des troubles variés.

 

Ankylostomes

 

 

Ces petits vers en forme de crochet s'accrochent à la paroi de l'intestin du chien pour se nourrir de son sang. Une infestation massive d'ankylostomes peut rapidement entraîner une anémie sévère, particulièrement dangereuse pour les chiots et les jeunes chiens. De plus, les larves de ces parasites peuvent pénétrer la peau humaine, causant des lésions.

 

Ténias (vers plats)

 

 

Il existe différents types de ténias chez le chien, comme le ténia échinocoque ou le Dipylidium caninum. Ces vers plats peuvent atteindre plusieurs mètres de longueur une fois développés. Leur cycle de vie implique souvent des hôtes intermédiaires tels que les puces, les rongeurs ou le bétail.

 

Trichures

 

 

Ces vers fins en forme de fouet, mesurant de 4 à 7 cm, se localisent dans le gros intestin du chien. Bien que généralement peu pathogènes en faible nombre, une infestation massive peut provoquer des troubles de la défécation.

 

Giardias

Bien que techniquement des protozoaires et non des vers, les giardias sont des parasites intestinaux fréquents chez les chiens. Ils sont responsables de la giardiose, une maladie diarrhéique aiguë très contagieuse.

 

Risques de contamination

Les œufs de ces vers peuvent contaminer l'environnement, présentant un risque non seulement pour d'autres animaux, mais aussi pour l'homme. C'est pourquoi une détection précoce et un traitement adéquat sont cruciaux pour la santé de votre chien et la prévention des zoonoses.

 

Comment repérer un chien qui a des vers intestinaux ?

 

La détection précoce des vers intestinaux chez votre chien est cruciale pour sa santé. Voici les principaux signes à surveiller :

 

Examen des selles

L'observation attentive des selles de votre chien est primordiale. La présence visible de vers ou de segments de vers dans les excréments est un signe évident d'infestation parasitaire. De plus, les selles peuvent présenter une consistance anormale, être grumeleuses ou contenir du mucus ou du sang, particulièrement en cas d'ankylostomose.

 

Vous observez un changement physique

Plusieurs signes physiques peuvent indiquer la présence de vers :

  • Amaigrissement inexpliqué malgré un bon appétit
  • Ventre anormalement gonflé, surtout chez les chiots atteints d'ascaridiose massive

 

 

  • Pelage terni, sec et sans éclat
  • Pâleur des muqueuses, signe possible d'anémie due aux vers hématophages comme les ankylostomes

 

Votre chien à des troubles digestifs

Les chiens infestés par des vers présentent souvent des problèmes digestifs :

  • Vomissements
  • Diarrhées
  • Constipation

 

Ces signes peuvent varier en intensité et en fréquence selon le type et la quantité de parasites présents.

 

Vous observez un changement de comportement

Le comportement du chien peut être affecté par la présence de vers :

  • État général affaibli
  • Manque d'entrain
  • Léchage fréquent de l'anus dû aux démangeaisons

 

Un retard de croissance chez le chiot

Chez les chiots, un retard de croissance peut être un indicateur d'une infestation parasitaire. Il est crucial de surveiller attentivement le développement des jeunes chiens.

 

Une confirmation vétérinaire

Pour confirmer la présence de vers ou d'œufs de parasites dans les selles, un examen coproscopique réalisé par un vétérinaire est nécessaire. Il faut garder à l'esprit que les symptômes d'une infestation par des vers peuvent varier considérablement selon le type de parasite et l'état de santé général du chien. Une consultation vétérinaire est toujours recommandée en cas de doute.

 

 

Quels sont les risques des vers intestinaux pour la santé du chien ?

 

Une infestation par des parasites intestinaux peut avoir de nombreuses conséquences néfastes sur la santé et la qualité de vie de votre chien. Ces risques peuvent être particulièrement graves si l'infestation n'est pas traitée rapidement. Voici les principaux dangers liés à la présence de vers chez votre animal de compagnie :

 

Une malnutrition et carences nutritionnelles

Les vers parasites se nourrissent des nutriments ingérés par le chien, provoquant des carences alimentaires importantes. Cette spoliation nutritionnelle peut entraîner :

  • Un retard de croissance, particulièrement préoccupant chez les chiots
  • Un amaigrissement significatif malgré un appétit conservé
  • Une fonte musculaire visible
  • Des troubles du développement chez les jeunes chiens

 

Ces problèmes peuvent persister même si votre chien consomme ses croquettes normalement, car les parasites interceptent les nutriments avant qu'ils ne soient assimilés par l'organisme de l'animal.

 

Une Anémie sévère

Certains types de vers, notamment les ankylostomes, se nourrissent directement du sang de l'animal. Cette perte sanguine peut conduire à une anémie potentiellement sévère, particulièrement dangereuse pour :

  • Les chiots en pleine croissance
  • Les jeunes chiens dont le système immunitaire n'est pas encore pleinement développé
  • Les chiens âgés ou déjà affaiblis par d'autres problèmes de santé

 

L'anémie se manifeste par une fatigue intense, une pâleur des muqueuses et peut avoir des conséquences graves sur la santé globale du chien.

 

Un risque d'occlusion intestinale

Une forte charge parasitaire, notamment en cas d'infestation massive par des ascarides (vers ronds), peut obstruer l'intestin du chien. Cette situation peut provoquer des occlusions intestinales, potentiellement fatales si elles ne sont pas prises en charge rapidement par un vétérinaire. Les symptômes d'une occlusion incluent :

  • Des vomissements fréquents
  • Une constipation sévère
  • Des douleurs abdominales intenses
  • Un refus de s'alimenter

 

Des troubles digestifs chroniques

La présence de vers dans l'intestin du chien peut causer divers problèmes digestifs, notamment :

  • Diarrhées persistantes, parfois sanguinolentes
  • Vomissements fréquents
  • Douleurs abdominales récurrentes
  • Ballonnements et flatulences excessives

 

À long terme, les lésions intestinales causées par les vers peuvent entraîner des troubles digestifs chroniques, affectant durablement la santé et le confort de vie de votre animal.

 

Des migrations larvaires dangereuses

Les larves de certains vers, particulièrement les ascarides, peuvent migrer à travers l'organisme du chien et s'enkyster dans divers organes tels que :

  • Le foie, pouvant causer des dysfonctionnements hépatiques
  • Les poumons, provoquant des troubles respiratoires
  • Le cœur, avec des risques cardiaques associés
  • Le cerveau, entraînant potentiellement des troubles neurologiques

 

Ces migrations larvaires peuvent causer des lésions graves et une symptomatologie variée, compliquant le diagnostic et le traitement.

 

Une atteinte sur d'autres organes

Selon le type de ver présent, d'autres organes peuvent être affectés :

  • Les voies biliaires et le pancréas peuvent être touchés par certains parasites
  • L'appareil respiratoire peut être impacté par les migrations larvaires de certains vers

 

Ces atteintes multiples peuvent compromettre sérieusement la santé globale de votre chien.

 

Un affaiblissement général et immunodépression

 

L'ensemble des problèmes causés par les vers intestinaux - carences nutritionnelles, douleurs chroniques, troubles digestifs - entraîne un état général dégradé chez le chien infesté. Cette situation provoque :

  • Une baisse significative des défenses immunitaires
  • Une plus grande vulnérabilité aux autres maladies et infections
  • Une perte d'énergie et de vitalité
  • Un pelage terne et une peau en mauvais état

 

Conclusion

Sans un traitement vermifuge adéquat et une prise en charge vétérinaire appropriée, une infestation par des vers intestinaux peut avoir des conséquences graves, voire fatales pour votre chien. Ce risque est particulièrement élevé pour les chiots et les jeunes chiens en pleine croissance, dont le développement peut être sérieusement compromis.

 

Il est donc crucial de maintenir une vigilance constante, d'effectuer des vermifugations régulières selon les recommandations de votre vétérinaire, et de consulter rapidement en cas de suspicion d'infestation parasitaire.

 

Comment traiter efficacement les parasites intestinaux chez le chien ?

 

La lutte contre les vers intestinaux chez nos fidèles compagnons nécessite une approche réfléchie et adaptée. Voici un aperçu complet des options de traitement disponibles pour les propriétaires de chiens soucieux de la santé de leur animal.

 

Traitements conventionnels prescrits par les vétérinaires

Le traitement conventionnel des parasites intestinaux chez le chien repose principalement sur l'utilisation de vermifuges prescrits par les vétérinaires. Ces médicaments anthelminthiques contiennent des molécules chimiques spécifiques :

  • Fenbendazole
  • Praziquantel
  • Milbémycine oxime
  • Pyrantel

 

Ces produits sont généralement très efficaces pour éliminer une large gamme de vers intestinaux, y compris les vers ronds, les vers plats, et certains types de parasites spécifiques.

Avantages des traitements conventionnels :

  • Efficacité prouvée contre de nombreux types de vers
  • Action rapide
  • Dosage précis adapté au poids et à l'état de santé du chien

Inconvénients potentiels :

Cependant, ces traitements chimiques peuvent parfois entraîner des effets secondaires chez certains chiens, notamment :

  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Perte d'appétit
  • Léthargie

Dans de rares cas, des effets plus graves peuvent se manifester, particulièrement chez les chiens sensibles ou en cas de surdosage. Il est donc crucial de suivre scrupuleusement les recommandations du vétérinaire.

 

Des alternatives naturelles : une approche douce pour la vermifugation

Face aux préoccupations liées aux effets secondaires des traitements conventionnels, de plus en plus de propriétaires de chiens se tournent vers des alternatives naturelles. Ces options peuvent être particulièrement intéressantes pour :

  • Les chiens sensibles aux traitements chimiques
  • Les propriétaires préférant une approche plus douce et naturelle de la santé animale

 

C'est dans ce contexte que Museau & Co propose Vermi Protect, un vermifuge naturel pour chiens et chats. Ce produit combine des ingrédients naturels reconnus pour leurs propriétés antiparasitaires :

  • Fibre d'acacia : Agit comme un prébiotique, favorisant la santé intestinale globale du chien.
  • Ail : Connu depuis longtemps pour ses propriétés vermifuges naturelles.
  • Courge : Contient des composés capables de paralyser certains types de vers intestinaux.
  • Thym et aunée : Offrent des propriétés antiseptiques et antiparasitaires bénéfiques.
  • Girofle : Traditionnellement utilisée pour lutter contre divers parasites intestinaux.

De plus, Vermi Protect est enrichi en Pepti'one, lui conférant un goût de poulet apprécié des chiens et facilitant ainsi son administration régulière.

Cette alternative naturelle peut être particulièrement intéressante pour les chiens sensibles aux traitements chimiques ou pour les propriétaires préférant une approche plus douce. Un suivi vétérinaire régulier reste essentiel pour garantir la santé de votre chien et adapter le traitement si nécessaire.

 

 

En combinant une vigilance constante, des traitements adaptés et un suivi vétérinaire régulier, vous pouvez efficacement protéger votre compagnon contre les dangers des parasites intestinaux. N'oubliez pas que la prévention reste la meilleure approche : une alimentation équilibrée, une bonne hygiène et des vermifugations régulières sont les clés d'une santé intestinale optimale pour votre chien.

 

Les vers du chien sont-ils transmissibles à l'Homme ? Comprendre les risques de zoonoses parasitaires

 

La question de la transmission des parasites intestinaux du chien à l'Homme est une préoccupation majeure pour de nombreux propriétaires d'animaux. En effet, certains types de vers présents chez nos fidèles compagnons peuvent provoquer ce qu'on appelle des zoonoses parasitaires, c'est-à-dire des maladies transmissibles de l'animal à l'Homme.

 

Qui est le plus à risque ?

Cette transmission interespèce touche particulièrement :

  • Les jeunes enfants, plus exposés lors de leurs jeux au contact du sol ou de la terre
  • Les personnes immunodéprimées
  • Les propriétaires de chiens qui négligent les mesures d'hygiène de base

 

Les principaux vers à risque zoonotique :

Ascarides : Peuvent provoquer un syndrome de larva migrans viscérale ou oculaire, affectant divers organes.

Ankylostomes : Causent une "larva migrans cutanée", provoquant des éruptions cutanées et démangeaisons.

Échinocoque : Ce ténia peut entraîner une échinococcose kystique, affectant le foie ou les poumons.

Giardias : Bien que ce ne soient pas des vers, ces protozoaires peuvent causer des diarrhées aiguës chez l'Homme.

 

Une approche préventive permet de profiter de la compagnie de nos chiens tout en minimisant les risques pour la santé humaine. En cas de doute, consultez un médecin en l'informant de vos contacts avec des animaux.

Retour au blog